immagine A la découverte des forteresses et des châteaux
icona tipologia

L'art   

icona tipologia

Villages et Châteaux   

Cela vous plaît-il ?

A la découverte des forteresses et des châteaux

Itinéraire à la découverte de forteresses et de châteaux : les fortifications militaires

Un voyage fascinant parmi les structures militaires les plus extraordinaires et harmonieuses des Marches.

Que faut-il apporter ?

Vêtements adaptés à la saison et appareil photo.

Réservation

Vérifier les horaires et les points d’ouverture des pôles muséaux inclus dans l’itinéraire.

Regardez sur la carte

logo  immagine

Corinaldo

Remparts Heures : 9:00 -

Les murs, synonyme de liberté et d’indépendance; bien précieux, donc, et objet d’une attention constante et attentive de la part des autorités communales qui, dans les statuts du XVe siècle, insèrent la norme qui oblige le Podestat et les Prieurs à maintenir le périmètre défensif. Bien monumental, orgueil et orgueil des Corinthiens qui pendant des siècles ont assuré à la communauté défense et protection contre les armées assiégeantes, ainsi que liberté, autonomie et souveraineté dans leurs décisions, les murs représentent ce qui est le plus beau, Il s’agit du périmètre fortifié le mieux conservé des Marches. Le voyage qui accompagnera le visiteur sera donc celui des murs, de la guerre et de la vie, en partant, si l’on veut, de Porta Nova, dernier accès au centre historique, réalisé à l’occasion de l’addition Renaissance (1484-1490). A signaler la Tour de l’Éperon, reconnue depuis toujours comme symbole des murs de Corinaldo : elle se présente comme une puissante tour pentagonale, haute d’environ 18 mètres, construite au XVe siècle pour défendre le Cassero qui se dressait là où se trouve aujourd’hui l’Église du Suffrage. Le projet, bien qu’il n’existe pas de documents qui le prouvent, est attribué à Francesco di Giorgio Martini, architecte siennois concepteur de nombreuses fortifications du duché d’Urbino.

logo  immagine Ostra_mura3

Ostra

Remparts médiévaux Heures : 10:30

Le seul rempart défensif qui entoure Ostra sont les murs d’origine médiévale. On suppose qu’elles ont été en grande partie enterrées, pour construire le périphérique routier. Ils ont une longueur d’environ 1200 mètres, sont en terre et ont une hauteur de 10 mètres. L’épaisseur, en certains points, aux fondations atteint même les 3 mètres. Celles-ci sont encore entrecoupées de 9 tours qui à l’origine étaient 12. Les murs étaient interrompus par la présence de deux (doubles) portes, l’une du côté nord (porte de mer) et l’autre du côté sud (porte du marché). Ces deux-là au son de la cloche municipale réglaient la vie du village. L’aspect actuel, avec garde-corps continu sans lacets et archets suspendus dans la partie voûtée à l’est et au sud – est remonte au XVe siècle.

logo  immagine

Ostra Vetere

La structure urbaine singulière Heures : 11:30 -

Les témoignages artistiques les plus intéressants de son passé sont représentés par des monuments sacrés et profanes qui s’harmonisent bien avec la structure urbanistique singulière de l’agglomération, y compris à l’intérieur de l’ancienne enceinte fortifiée du XV siècle, dont les androns, situés le long d’un tronçon des remparts, représentent une voie de ronde couverte caractéristique. Le long du périmètre fortifié datant du XVe siècle se trouvent les trois portes d’accès au bourg. La Porte IV Août, ancienne Porte Sainte-Croix, constitue l’un des trois accès au centre médiéval. Son aspect actuel est le résultat d’un remaniement tardif effectué avec intention initiale. Porta Pesa du XIVe siècle. Il est le plus éminent parmi les accès au centre fortifié, de plan rectangulaire et caractérisé par un arc en ogive et au-dessus de nombreux bécassins. Au-delà de la porte se trouve l’agile escalier qui, en remontant le dos de la colline, mène jusqu’à la Place Jean-Paul II, sur laquelle se trouve l’église de Santa Maria di Piazza. Porte Neuve où se dressait le Cassero médiéval et s’étend sur un côté des murs du château.

logo  immagine Pausa Pranzo in Val Mivola

Pause déjeuner

ore 13:00
logo  immagine Barbara Torrione Lato Sud Est

Barbara

Le château et le village Heures : 15:00 -

Le village de Barbara se compose de deux parties : le château, ou le centre fortifié du XIIIe siècle entouré d’un périmètre fortifié et délimité au sud par Porta Roma et au nord par la porte de l’arc de Santa Barbara et le village, C’est-à-dire le village médiéval qui, de la porte de l’arc de Santa Barbara, s’étend sur une pente ou se dresse vers l’église néoclassique de l’Assomption. Le château, restructuré au XVe siècle, est encore entouré d’une muraille avec une chaussure, munie de quatre fortifications d’angle et culminant en un imposant donjon surélevé, actuellement appelé « il Torrione ». Les deux petites tours du côté Nord, celles qui donnent sur la Via Castelfidardo, sont substantiellement intactes, présentent encore le poste des artilleurs, les créneaux ou les bouches à feu pour colubrines ou arquebuses; la haute tour située sur la droite de Porta Roma a été reconstruite dans les années 60 à la place d’une précédente tour du XVe siècle en ruine suite aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale. On peut voir la base d’une quatrième maison-tour, située entre la porte de l’arc de Santa Barbara et la Via delle Mura.

logo  immagine serra_de_conti_cinta_muraria-2

Serra de' Conti

Heures : 16:00 -

Le centre historique de Serra de’ Conti offre un exemple significatif d’aménagement urbain d’origine du XIIIème siècle, réadapté et transformé d’abord à la fin du XIIIème siècle puis moderne sous l’impulsion des changements économiques et sociaux. Le long du périmètre de l’ancienne ville, située sur une crête vallonnée le long de la vallée de la rivière Misa, court les remparts brisés par dix tours et par une porte fortifiée monumentale.Des trois portes originales il ne reste que la Porte de la Croix, les deux autres ont été démolies au cours du XIXe siècle. La Porte de la Croix est l’un des témoignages les plus significatifs de l’architecture militaire du XV siècle. À l’origine, elle était équipée d’un pont-levis et gardée par des donjons. La Porta Santa Maria fut démolie en 1867 car elle entravait le transit des chars et privait le couvent de San Carlo d’air et de lumière. Le même sort revient à la porte de Sainte-Lucie, reconstruite dans une position plus avancée et dans un style néo-classique au milieu du XIXe siècle et partiellement démantelée après 1882 pour des raisons analogues à celles vues pour la porte de Sainte-Marie.

logo  immagine

Arcevia

Heures : 17:00 -

a visite d’Arcevia peut commencer par l’enceinte fortifiée (secc. XIII-XVI), praticable en plusieurs points, dont il reste quelques tours circulaires, deux tours polygonales, et quatre des cinq portes originales, dont on signale la Porte Romaine,Porte de Santa Lucia, entièrement reconstruite avec la maison et le rivellino en 1476 et la splendide Porte Sant’Agostino (1522), taillée dans une rondelle tronquée, avec encore la bertesca et les sièges d’écoulement du pont-levis, tous deux œuvre de maîtres lombards. Enfin, la Porta del Sasso, aujourd’hui réduite à un simple arc en plein cintre, dans l’ancien bourg.De là, en cas de danger, on pouvait communiquer avec les neuf châteaux disséminés sur le territoire environnant, petits bourgs fortifiés d’installation troisAu XVe siècle, ils ont conservé leurs particularités typologiques à ce jour. Les neuf châteaux d’Arcevia sont de petites villes où les maisons sont entourées et protégées par de puissantes murailles fortifiées, d’où vous pourrez profiter de belles vues. Ils sont situés dans de petits villages de grande importance historique et artistique qui méritent d’être visités un par un. Avacelli, Castiglioni, Caudino, Loretello, Montale, Nidastore, Palazzo, Piticchio, San Pietro in Musio, conservent les témoignages de temps orageux où les murs d’enceinte constituaient l’unique défense effective et réelle. Les rampes d’accès, les portes bastionnées, les donjons et les postes de garde, les passerelles couvertes sont des éléments communs de ces lieux fortifiés.

Rocca Roveresca

Un livre d’histoire extraordinaire Heures : 18:00 - Piazza del Duca 2 Senigallia 60019 Ancona

Le Rocca Roveresca peut être appelé un livre d’histoire extraordinaire : en fait, il est le résultat de la superposition de structures défensives qui se sont succédé au cours des siècles, depuis les origines de la ville, dans un site d’une importance stratégique déterminante. En effet, elle a la caractéristique d’enfermer à l’intérieur de ses murs, pas toujours de manière cachée, les fortifications précédentes. Le concepteur inconnu d’une « bobine pas très grande » voulue par le cardinal Egidio Albornoz en 1350 englobe l’ancienne tour de pierre et sera à son tour englobée par les architectes opérant, au tournant du XVe siècle, à la cour de Sigismondo Pandolfo Malatesta. Enfin, ce sera Giovanni Della Rovere avec les architectes Luciano Laurana et Baccio Pontelli qui donneront à la Rocca sa forme actuelle dans le dernier quart du XVe siècle. Après la disparition de l’usage résidentiel occasionnel de la période Roveresco, la Rocca fut utilisée comme prison pontificale. Des témoignages d’époques apparemment disparues (la tour du haut Moyen Âge, des blocs de l’époque romaine, la forteresse du XIVe siècle et celle des Malatesta) apparaissent sur le parcours de visite qui signifient que la Rocca est comme un livre de pierre et de briques qui renferme en lui l’histoire de la ville de Senigallia.

  • itinéraire sur la carte

Choisir un support:

INFORMATION

  • DURÉE

    8-9 heures

  • MOITIÉ

    Auto, Moto

  • LONGUEUR

    80 km

  • DIFFICULTÉ

    Facile

Envoyez une demande de devis à tous les établissements figurant dans vos favoris













découvrez la vallée de la mivola qui vous convient

Parcourez le site et lorsque vous trouvez quelque chose que vous ne voulez pas manquer, cliquez sur le cœur.
Sur cette page vous trouverez la liste de tout ce que vous souhaitez découvrir dans le Val Mivola.
Organiser vos vacances sera très simple.